Aménagement du cœur de quartier Soupetard

 

Logo1 2cm

Réunion du Jeudi 23 avril 2015 entre

– les services techniques de la Mairie,

– les associations (« 7 notre quartier », »MVE2A », « Locataires de la Juncasse »)

– les adjoints L Lesgourgues Maire de quartier 4.2 et JL Lagleize chargé des opérations de développement urbain,

– les représentants d’Habitat Toulouse, propriétaire foncier.

Le débat s’est organisé entre l’expression de la position d’Habitat Toulouse, qui se définit comme un aménageur au service de la Collectivité, et les questions et remarques de l’assistance.

Les services ont rappelé les trois axes du projet : lieu habité et de convivialité agréable, centralité de commerces et de services, espace facilitant les déplacements.

Habitat Toulouse travaille sur ce projet depuis 6-7 ans, sous l’autorité de la Ville avec un objectif initial de logement social.

A la fin du mandat municipal précédent, le projet a été suspendu.

Il a été réorienté vers un programme d’accession à la propriété, sous l’impulsion des nouveaux élus et les préconisations des associations.

Le PLU autorise Habitat Toulouse a construire du R+3 sans attique (petit étage supplémentaire servant d’amortissement à une façade) et octroi une capacité de 90 logements.

Habitat Toulouse envisage de réserver le niveau R aux commerces et accepte de réduire le nombre de logements (70 ? , moins ?).

Le second propriétaire foncier concerné par le projet est une société foncière qui loue les locaux à l’enseigne Casino pour sa Supérette ; cet établissement d’une surface d’environ 200m2.  envisage de passer à 550m2.

La position de la « Foncière » n’est pas connu à ce jour.

Un concours d’architecture a été lancé auprès de 4 cabinets toulousains, avec chacun deux projets à envisager :  un conforme à celui de la fabrique Soupetard, l’autre s’en démarquant.

A la demande des élus et de l’assistance, le programme de ce concours sera examiné courant mai.

Les esquisses des cabinets arriveront en Septembre.

Les élus indiquent qu’un regard particulier sera porté par la Ville de Toulouse sur la « forme urbaine » proposée, car elle a produit un cahier des charges.

Les questions ont porté sur les sujets critiques du cœur de quartier :

–          Stationnement pour les commerces consommateur de surface

–          Circulation déjà problématique

–          Transports en commun insuffisants sur la Rue Louis Plana

–          Accès à ce cœur de quartier possible sans voiture

–          Nombre de logements prévus, standing et garages pour ceux-ci

–          L’implantation d’un DAB

–          Les commerces qui sont plutôt en diminution sur la Rue

–          La préservation de marché de plein vent

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Réunion de Quartier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.